Titulaires de l’AAH : les dépenses préengagées sont moins importantes

0

La Drees (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques) vient de publier récemment une étude concernant les dépenses des personnes qui touchent les minima sociaux en France. Cette étude révèle qu’après la soustraction des dépenses fixes ou préengagées et de dépenses alimentaires, il reste entre 330 € à 500 € entre les mains des allocataires d’une des 10 minima sociaux en France. Elle montre donc la précarité dans laquelle les ménages assistés se retrouvent.

Une proportion supérieure par rapport aux personnes valides

Dans cette étude, on découvre que les dépenses fixes occupent une proportion plus importante dans les revenus des ménages assistés qu’au sein des autres foyers. En effet, ces ménages allocataires de minima sociaux allouent en moyenne 42 % de leurs revenus à ces dépenses contre 34 % chez les autres ménages.

Les titulaires de l’AAH moins touchés

L’étude révèle toutefois que les titulaires de l’allocation adulte handicapé sont moins concernés. En effet, les dépenses fixes occupent environ 37 % de leurs revenus. CE chiffre reste relativement similaire à celui enregistré auprès des ménages aisés. Malgré cela, les titulaires de l’AHH vivent majoritairement dans la précarité.

Partagez cet article.

A propos du rédacteur

Laisser un commentaire